En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Ok

Le réseau en quelques chiffres

Les stations de pompage

Le territoire du SEDIF est constitué de zones géographiques aux altitudes variées (de +30 m au-dessus du niveau de la mer, le long des rivières notamment, à plus de 200 m). 
 
38 stations de pompages, dites de seconde élévation et de troisième élévation correspondant aux élévations successives de l’eau depuis les usines principales de production, ont ainsi été réparties sur le territoire du SEDIF afin d’assurer la distribution de l’eau dans les meilleures conditions techniques et économiques. Ces stations sont dimensionnées pour être capables d’assurer des pics de demande importants et de pallier les incidents pouvant avoir lieu sur un autre site.
 
5 stations de surpression, installées sur des réseaux étendus, complètent le dispositif en permettant de garantir un niveau de pression suffisant à l’ensemble des usagers desservis.
 
Enfin, dans sa pratique de sécurisation des installations, le SEDIF a choisi de privilégier l’interconnexion de ses 3 grandes usines principales. Pour cela le SEDIF dispose de 2 stations de transfert permettant des échanges d’eau traitée entre secteurs (principe de secours mutuel).

Les réservoirs

67 réservoirs (semi-enterrés et surélevés), d’une capacité totale de 644 300 m3 sont installés sur le territoire syndical et assurent la régulation entre la production et la distribution de l’eau potable.

Ils garantissent :

  • une production continue, quelles que soient les variations instantanées de la demande ;
  • une mise en pression des réseaux ;
  • une réserve disponible immédiatement pour satisfaire :
    - les pics de consommation périodiques,
    - les besoins d’urgence, notamment en cas d’incendie.

Les stations de chloration

Utilisé à très faible dose comme désinfectant dans le traitement de l’eau potable, le chlore prévient notamment le développement des bactéries dans les réseaux de distribution.
Le taux de chlore injecté en usine principale de production a tendance à décroître au cours du transport de l’eau jusqu’aux points de distribution. C’est pourquoi le SEDIF a réparti 45 installations de rechloration sur tout son réseau, au niveau des stations de pompage, des réservoirs et des nœuds du réseau, permettant ainsi d’ajuster le résiduel de chlore de façon homogène.

Les intercommunications

Elles désignent toutes les canalisations, de gros et petit diamètres servant à des échanges d'eau, d'un distributeur d'eau à un autre ou d'un secteur géographique à un autre.

Elles servent à :

  • secourir un distributeur voisin, en cas d'indisponibilité accidentelle : pollution, incident de réseau, manque d'énergie disponible ou travaux programmés (en cas de maintenance),
  • faciliter l'alimentation en eau de certaines zones géographiques ayant des ressources en eau insuffisantes.

Certaines intercommunications participent à la sécurité de l'alimentation en eau du territoire du Syndicat des Eaux d'Ile-de-France, notamment celles qui sont liées à des ressources profondes comme les forages.

 

Centre relation client

Du lundi au vendredi de 8h à 19h30 et le samedi de 9h à 12h30

Tél :

09 69 369 900*

*Appel non surtaxé, que l'appel soit passé d'une ligne fixe, d'un téléphone mobile ou d'une box

Urgence fuite (7J/7, 24H/24)

Tél :

09 69 369 918*

SEDIF
14, rue Saint-Benoit
75006 PARIS

Tél : 01 53 45 42 42
Fax : 01 53 45 42 79

sedif@sedif.com